Le Dr Oliver Polanz et son équipe à SPIE vivent la santé et la sécurité au travail. | © MUNK GmbH Le Dr Oliver Polanz et son équipe à SPIE vivent la santé et la sécurité au travail. | © MUNK GmbH

Interview

« La sécurité au travail est rentable ! »

L’expert en sécurité Oliver Polanz répond à quelques questions sur l’importance de la prévention et la mise en pratique des mesures dans le monde de l’entreprise

22/07/2021

Communiqué de presse

La sécurité au travail va de pair avec l’optimisation des processus, rapportant ainsi à deux niveaux, comme le prouve une étude internationale qui a établi un facteur de 2,2 pour le retour sur investissement de la prévention. Concrètement, un euro investi dans la prévention par une entreprise représente 2,20 euros de rendement sous la forme d’une amélioration de la sécurité et de l’efficacité, mais aussi de réduction des coûts liés aux accidents et autres troubles de l’exploitation. Oliver Polanz, Directeur Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement (QHSE) pour le prestataire de services multitechniques SPIE Deutschland & Zentraleuropa (Allemagne & Europe Centrale), souligne toute l’importance de la prévention pour les entreprises. Dans cet entretien, il nous donne quelques astuces pour mettre en pratique les mesures de sécurité au travail. Pour lui, les clés de voute en sont un dialogue de qualité avec les employés et une coopération étroite avec les fabricants, comme Günzburger Steigtechnik. Cette entreprise familiale de Bavière se positionne comme leader en matière d’innovation et de technologie pour les techniques d’accès et a déjà donné vie à de nombreux concepts de sécurité pour SPIE – par exemple la plate-forme de bureau Desk Surfer, une échelle à plate-forme enfichable ou encore une échelle d’excavation à marches.

Interview

M. Polanz, SPIE peut se targuer de son rôle de pionnier en matière de sécurité au travail. Pourquoi ce sujet est-il selon vous si important pour les entreprises ?

Oliver Polanz : chaque accident du travail est un accident de trop, qui peut avoir des conséquences majeures sur la vie privée et être une grande cause de souffrance pour les victimes. À mes yeux, la sécurité au travail doit toujours se concentrer sur l’humain. Chez SPIE, toutes les mesures prises se basent sur nos devoirs envers nos employés, nos clients, nos sous-traitants, mais aussi envers les tiers. En tant qu’entreprise, nos efforts de prévention nous permettent non seulement d’assumer notre responsabilité sociale, mais aussi d’assurer notre réussite économique. Nous avons par exemple pu réduire l’occurrence des accidents de plus de 55 % ces sept dernières années par diverses mesures, réduisant ainsi de près de moitié les frais liés aux absences. Une réelle réussite, qui prouve bien que la sécurité au travail est payante sur tous les fronts.

Une étude visant à calculer le « Rendement de la prévention » a récemment conclu que celle-ci peut permettre de doubler les sommes investies. Êtes-vous d’accord avec ces conclusions ?

Oliver Polanz : je suis fermement convaincu qu’une sécurité au travail bien planifiée n’entraîne que peu, voire pas, de frais supplémentaires. Pour cela, il est bien entendu crucial de la prendre en considération dès les phases initiales et de l’appliquer à toutes les étapes des opérations. Dans une telle situation, les investissements paient naturellement sur le plan commercial, car la sécurité au travail va de pair avec l’optimisation des processus. Chez SPIE, nous avons optimisé notre processus de travail en de nombreux points, sur le plan de la sécurité mais aussi de l’efficacité – notamment grâce à un vaste éventail de nouveaux développements. Par exemple, la plate-forme de bureau mobile Desk Surfer que Günzburger Steigtechnik a réalisée pour nous. Ils ont accordé une réelle attention à notre idée et nous avons élaboré ensemble une solution qui nous permet de passer sous le mobilier, par exemple les bureaux, et garantit ainsi un support sûr pour la plate-forme. Grâce à la plate-forme de bureau Desk Surfer, les travaux sur les systèmes techniques intégrés aux faux plafonds sont plus sûrs et faciles que jamais. Une belle preuve que dans la pratique, l’application de mesures de sécurité est bien souvent également synonyme de gain de temps et de réduction des coûts.

Pour vous, la sécurité au travail est donc un processus de management – comment pouvez-vous résumer les avantages de cette approche ?

Oliver Polanz : une protection au travailcorrectement mise en œuvre a se réflète dans tous les domaines. Elle améliore la sécurité, l’efficacité, ainsi que la qualité du travail, tout en ayant un impact positif sur la motivation des employés – quelle que soit la taille de l’entreprise. Pour pouvoir bénéficier de ces effets, les procédures doivent être bien pensées dès leur conception. Il s’agit là de la seule manière d’identifier les dangers et de prendre des mesures appropriées. Il est particulièrement important d'impliquer les salariés dans cette procédure. Leur savoir-faire de terrain est décisif pour assurer la réussite de la sécurité mise en œuvre.

Dans la pratique, à quoi ressemblerait cette procédure dans le meilleur des cas ?

Oliver Polanz : il n’y a pas de procédure type et la mise en œuvre idéale dépend de la culture de chaque entreprise. Comme je l’ai déjà dit, il est important que toutes les personnes impliquées – employés, responsables, mais aussi les fabricants d’accessoires et d'outils – aient une bonne compréhension de la sécurité au travail. Un objectif qui peut être atteint grâce à diverses mesures. Il est pour moi indispensable de créer des instructions faciles à comprendre et parfaitement adaptées aux groupes cibles. Le personnel du site apprendra ainsi rapidement et simplement comment appliquer les mesures de sécurité dans la pratique. Ce n'est que de cette façon que nous pouvons avoir une influence positive et durable sur leur rapport à la sécurité. Bien entendu, l'important n’est pas de savoir si les directives seront respectées – pour nous, cela va de soi. La vraie question est de savoir « comment ». 

Quel rôle est-ce-que les experts en sécurité tels que vous jouent dans ce contexte ?

Oliver Polanz : le point de contact se fait au niveau de ce que l'on appelle l’évaluation des risques qui est imposée par la législation européenne et doit être réalisée par des responsables avec l’aide d’experts de la sécurité au travail. Malheureusement, elle est souvent considérée comme un mal nécessaire, ce qui est bien dommage car j’y vois plutôt une réelle opportunité de développer des mesures de protection sur mesure. Le rôle des experts en sécurité ne doit selon moi pas être celui d’un contrôleur, mais bien d’un conseiller pour l’entreprise. Nous devons donc rester en permanence ouverts sur l’extérieur, rester à l'écoute des dirigeants et de la situation générale de l’entreprise, tout en ayant une bonne compréhension du secteur dans son ensemble. C'est là la clé pour assurer une sécurité au travail de qualité. Notre tâche consiste à rechercher et à développer de nouvelles mesures techniques, raison pour laquelle SPIE travaille en étroite collaboration avec les autorités, des entreprises partenaires et des fabricants – comme cela a par exemple été le cas pour la plate-forme de bureau Desk Surfer.

Avez-vous d’autres exemples de mesures de sécurité couronnées de succès ?

Oliver Polanz : notre collaboration avec Günzburger Steigtechnik qui s’est avéré être un partenaire exceptionnel en matière de sécurité au travail. Nous avons par exemple réalisé deux autres échelles en partenariat : l’une d’entre elles est une échelle à plate-forme enfichable qui s’adapte facilement à diverses utilisations. Elle se manipule de manière simple par une seule personne et peut être facilement transportée dans un petit utilitaire par nos employés. Par ailleurs, notre personnel travaillant dans des fossés pouvant atteindre deux mètres de profondeur, nous avons également développé avec eux une échelle d’excavation à marches. L’amélioration de la sécurité au travail est particulièrement notable, car par le passé, nos employés devaient souvent entièrement se passer de tout système de sécurité. Ces deux échelles ont d’ailleurs été réalisées sur la base de suggestions de nos employés. Je ne peux que conseiller aux dirigeants d’impliquer leurs employés. Ouvrir le dialogue en la matière en vaut la peine. Les meilleures idées viennent de ceux qui travaillent sur le terrain au quotidien, et qui font directement face aux problèmes. Souvent, les modifications à apporter ne sont pas énormes. Il suffit parfois de petits changements pour rendre une procédure plus sûre.

Quelle que soit la qualité des instructions et des outils, au final, la sécurité au travail est quelque chose qui doit être vécu. Comment faites-vous pour motiver votre personnel à réellement appliquer ces mesures ?   

Oliver Polanz : nous œuvrons à rendre la sécurité le plus simple possible pour nos collègues. Chez SPIE, nous suivons une approche étroitement liée au marketing. Concrètement, nous adaptons nos directives aux groupes cibles en les basant sur les conditions réelles sur site et en les traduisant dans la langue de nos collaborateurs. Nous évitons toute référence aux documents juridiques et veillons à ce que les instructions soient aussi concises et précises que possible. Par exemple, nous installons parfois des codes QR directement sur les installations. Nos employés n'ont qu’à scanner ce code pour consulter une vidéo présentant comment réaliser toutes les étapes de maintenance de manière sûre. La réussite d’une mesure de sécurité au travail est avérée quand elle touche tous les niveaux hiérarchiques du personnel.

Les travaux en hauteur et en profondeur nécessitent aujourd'hui une attention toute particulière. Quels sont les points cruciaux pour vous en ce qui concerne les techniques d’accès ?

Oliver Polanz : les travaux en hauteur et en profondeur sont à la croisée de différentes composantes. Tous les équipements, aussi bien ceux de protection individuelle que les techniques d’accès, doivent être d’une qualité irréprochable pour que les employés puissent se fier à la sécurité qu’ils garantissent. La plus-value se ressent sur la simplicité de leur montage, la clarté des informations les concernant, la polyvalence des produits et la capacité à bénéficier facilement d’une assistance. Quand il s’agit d’appliquer et (dans notre cas) de développer de nouvelles solutions, les responsables de la sécurité au travail souhaitent être considérés comme des partenaires par les fabricants. Nos diverses collaborations, notamment avec Günzburger Steigtechnik, montrent bien que cette approche est parfaitement fonctionnelle et que les innovations en matière de sécurité peuvent être développées selon la maxime « par des pros, pour des pros ». Et nos employés en profitent tous au quotidien.

À propos d’Oliver Polanz

Oliver Polanz est depuis 2013 Directeur Santé, sécurité, et qualité pour le prestataire de services SPIE Deutschland & Zentraleuropa, auquel s’est ajoutée la responsabilité environnementale en 2017. SPIE est un leader en prestation de services multitechniques en matière de technique des bâtiments, de réseaux informatiques et de systèmes de sécurité. M. Polanz est diplômé de chimie et est également chargé de cours à l’université de Westphalie de la ville de Gelsenkirchen. Il porte par ailleurs les casquettes d’inspecteur technique, de spécialiste de la sécurité et de préposé à la gestion des risques VdS/Verismo, et de conseiller en système de gestion de la sécurité au travail pour la BAU. Il est également membre du High Level Group de l'organisation ETPIS (European Technology Platform in Industrial Safety) et représentant BDA au sein du département EPI de la DGUV.

À propos du Rendement de la prévention

L’étude « Rendement de la prévention : calcul du ratio coût-bénéfices de l’investissement dans la sécurité et la santé en entreprise » a été réalisée dans le cadre d’un partenariat entre l’Association internationale de la sécurité sociale (AISS), l’Assurance sociale allemande des accidents de travail et maladies professionnelles (Deutsche Gesetzliche Unfallversicherung, DGUV) ainsi que la Caisse d’assurance contre les accidents professionnels dans les secteurs de l’énergie, du textile, de l’électricité et des produits des médias (Berufsgenossenschaft Energie Textil Electro Medienerzeugnisse, BG ETEM). Elle a déterminé que le ratio du rendement de la prévention est de 1 pour 2,2. Pour les entreprises qui misent sur la prévention, cela signifie concrètement qu’un euro investi représente 2,20 euros de rendement sous la forme d’une amélioration de la sécurité et de l’efficacité, mais aussi de réduction des coûts liés aux accidents et autres troubles de l’exploitation.

À propos du Munk Group

Avec ses divisions MUNK Günzburger Steigtechnik, MUNK Rettungstechnik et MUNK Service, MUNK Group est l'un des plus importants fournisseurs d'équipements d'accès et de sauvetage ainsi que de solutions de service adaptées. En tant que leader en matière de technologie et d'innovation dans le domaine des équipements d'accès, le nom de Munk est synonyme de sécurité made in Germany. L'entreprise est aujourd'hui dirigée par les quatrième et cinquième générations de la famille Munk. Avec la réorientation de MUNK Group, l'entreprise connue par le passé sous le nom de Günzburger Steigtechnik GmbH s'est dotée d'une structure encore plus clairement différenciée pour assurer son avenir et affirme, par son nom, qu’elle restera sous la direction familiale. Sous la devise : Une famille. Un nom. Une mission.

La division MUNK Günzburger Steigtechnik de MUNK Group propose plus de 2 500 produits dans sa gamme standard. Une gamme composée notamment d’échelles à usage professionnel, public et privé, d’échafaudages roulants, de plates-formes, d’escaliers et de sauts de loup, sans oublier les constructions spéciales sur mesure. La division développe notamment des plates-formes de travail et de maintenance, des systèmes de quai, des passerelles et des plates-formes de montage qui, à l'ère du numérique, peuvent également être adaptés automatiquement à leur environnement grâce aux dernières technologies de commande.

Avec sa division MUNK Rettungstechnik, l’entreprise propose des équipements d'accès et une logistique de transport pour les interventions de lutte contre les incendies, de sauvetage et de secours en cas de catastrophe. Elle propose par exemple, des échelles multifonctions, escamotables ou coulissantes, des plates-formes de secours, des boîtes à outils, des équipements de caserne et une large gamme de conteneurs roulants. Dans la division MUNK Service, le MUNK Group regroupe les offres de montage, de vérification, de réparation et de maintenance des équipements d'accès et de sauvetage, ainsi que l’offre de séminaires.

MUNK Group se distingue régulièrement par ses nouvelles idées qui offrent aux clients une réelle valeur ajoutée dans la pratique. Le groupe a déjà reçu de nombreux prix pour ses innovations, son développement économique, ses actions responsables et durables et ses mesures pour favoriser la vie de famille de ses collaborateurs - la Fondation Oskar Patzelt l'a récemment classée parmi les trois entreprises les plus impressionnantes du secteur des PME allemandes. L'entreprise figure également dans le Top 100 des PME innovantes de 2021.

MUNK Group réalise l’intégralité de sa fabrication dans sa région d'origine, à Günzburg. L’entreprise est d’ailleurs la première à avoir été auditée par TÜV Nord et à recevoir le label de certification « Made in Germany » en 2010, et accorde une garantie de 15 ans sur tous les produits de série fabriqués en Allemagne. MUNK Group emploie environ 380 personnes et investit environ 20 millions d’euros en 2021 dans ses sites de Günzburg et Leipheim.

Contact presse

Direction RP

Bettina Sauter-Kueres

MUNK GmbH
Rudolf-Diesel-Straße 23
89312
Günzburg
Télécharger vCard
Logo Jensen Media | © Jensen Media GmbH

Jensen Media GmbH
Hemmerlestraße 4
87700
Memmingen
Télécharger vCard